FrEn off

Sun-Lutang.com

Li Luo Neng ( ou Li Neng Ran) et la branche du Hebei

Li Luo Neng , dont on dit qu'il serait l'un des plus grands Maître d'arts martiaux que la Chine n'ait jamais connu, et sûrement l'un des plus accomplis du style du Xing Yi Quan, débutera son enseignement dans le Shanxi, auprès des frères Dai Ling Bang et Dai Long Bang, apprenant tout d'abord avec leurs enfants, il acquérira rapidement une technique remarquable et un niveau respectable lui ouvrant la porte au métier de convoyeur de fonds et louant ses services aux commercants les plus offrants. Plus violent que les frères Dai, il n'hésitait pas à déployer son art pour corriger les malfrats lors de sa nouvelle activité. Sa réputation devint telle que son nom placardé sur les diligences suffisait à lui seul à éloigner les brigands. Il prenait une fois son travail terminé , le temps pour enseigner , notamment à deux disciples  Che I Zhaï et le fameux Guo Yun Shen. Cependant, au cours d'un convoi, la diligence subit une attaque et après avoir subit les foudres du commercant pour lequel il travaillait , il les corrigea, lui et tous ses fils puis mena une vendetta avec ses élèves hormis le sage Che I Zhaï contre les brigands qu'il aurait tous tué et fit livrer les trente têtes au commercant. Suite à ces démêlés concernant ses activités professionnelles, celui-ci s'en retourna dans le Hebei,sa province d'origine accompagné de ses disciples.

Il acheta alors une ferme et mena une existence des plus tranquilles, dispensant son enseignement. Il changea de nom pour prendre celui de Li Neng Ran. Il enseigna de très nombreux élèves de qualité et des disciples hors pair.

Sa tendance fondera les grandes lignes du  Xing Yi Quan du Hebei tel que nous le connaissons aujourd'hui (notamment l'utilisation principale de la posture Santi).

Cette tendance formera le Xing Yi Quan le plus populaire ( Sun Lutang, Li Cun Yi, Guo Yunshen, Liu Qi Lan, ou encore Chen Pan Ling)

A la mort de Li Neng Ran, certains enseignèrent en conservant les aspects de l'enseignement du Maître , donc spécifique au style du Hebei. D'autres reviendront à un enseignement plus orthodoxe , développant le Xing Yi Quan du Henan, soit modifieront leur pratique selon leurs conceptions propres ( Guo Yunshen ).