FrEn off

Sun-Lutang.com

Aspect techniques et généralités introductives

P { margin-bottom: 0.21cm; P { margin-bottom: 0.21cm; }

???

 

Qu'est-ce que le Tai Ji Quan ?

Le Tai Ji Quan ( littéralement Boxe du Faîte Suprême ) est un ancien art martial qui de nos jours s'est démultiplié en plusieurs branches ( 5 familles traditionnelles principales, dont plusieurs sous-familles ). Il est de coutume de faire remonter son origine au personnage de Zhang San Feng ( ??? ), ermite des Monts Wu Dang ( ?? ) qui aurait rêvé d'un affrontement entre une Grue et un Serpent. La Grue déployant ses attaques de bec de façon linéaire ne parvenait pas à toucher le serpent qui par ses déplacements souples et onduleux, esquivait sans effort les assauts répétés. La Grue, lassée et épuisée de ne pouvoir toucher le reptile, s'en fut... Une autre origine rapporte que Zhang San Feng aurait reçu l'enseignement du Tai Ji Originel en rêve par le biais de l'Empereur Sombre, nommé aussi Guerrier Véritable ( Zhenwu ?? ).

Le Tai Ji originel s'est ensuite transmis au personnage de Chen Wang Ting, premier patriarche de la famille Chen, la famille la plus ancienne parmi les 5 traditionnelles de Tai Ji Quan. Plus tard, Chen Changxin , héritier de cette même famille, brisera la coutume de conserver jalousement le Tai Ji au sein de la famille en transmettant son savoir à Yang Lu Chan, leur serviteur, qui espionna celle-ci et qui fondera par la suite son école du style Yang (le plus pratiqué et répandu de nos jours). Yang Lu Chan le transmettra ensuite à Wu Yu Xiang (fondateur du style Wu), et le fils de Yang Lu Chan le divulguera à l'occasion d'enseignements à des militaires à un certain Wu Jian Quan (fondateur du style Wu)

Wu Yu Xiang enseignera son savoir par la suite à Hao Wei Zhen , qui marquera profondément de son influence ce style de Tai Ji, à tel point qu'on le surnommera style Wu/Hao , ou parfois style Hao lui même ! Ce Maître transmettra enfin son savoir à Sun Lu Tang, seul Maître à avoir réalisé parfaitement les trois arts martiaux internes que sont le Tai Ji Quan , le Xing Yi Quan et le Ba Gua Quan.

Le style Sun, appelé originellement Kai He Huo Bu Tai Ji Quan est très rare face à ses homologues du style Yang, Chen ou Wu. Il comporte des éléments de Gong Fu linéaire (Xing yi Quan) combinés à ceux du Gong Fu circulaire (Ba Gua Quan) en une subtile alchimie. Ce Maître étant à la fois versé dans les arts énergétiques, et souci du bien être de ses pairs lors d'une période historique diffficile, avait pour préoccupation première la recherche d'une vigoureuse santé à travers la pratique de son style, tout en gardant une efficacité certaine et très directe. Paradoxalement, bien que son style soit très peu répandu, car demandant une bonne maîtrise des autres courants martiaux et une profonde connaissance taoïste, il s'agit du Maître qui par ses écrits , a le plus influencé la pensée du Tai Ji Quan concernant sa recherche méditative et prophylactique.

Le Tai Ji Quan obéit à la pensée première de Lao Zi qui se fonde sur l'alternance du vide et du plein, du Yin et du Yang, cherchant dans les mouvements une compréhension profonde des mécanismes de l'Univers pour se fondre dans sa nature.

Le travail du Tai Ji Quan dans son ensemble comprend généralement un travail postural, et de respiration conséquents, des formes à mains nues, un travail à deux et un travail d'armes. Ce travail est pacifié par l'esprit méditatif entretenu dans sa pratique douce et d'apparence lente, mais également par des pratiques assises.

Spirituellement, le travail seul amène à la connaissance de soi, de ses possibilités, et conduit à les améliorer. Le travail à deux consiste par la suite à connaître l'autre et devenir plus tolérant, plus ouvert aux autres, ou au contraire, être capable de s'exprimer davantage, selon les tendances de chacun

Les bienfaits du Tai Ji en matière de stress moderne et d'anxiété ne sont plus à prouver, et cela demeure, si l'on écarte pleinement le travail martial, une pratique à part entière des arts de relaxation.